La rencontre en ligne

L’image anti-romantique qui collait aux sites de rencontres il y a une petite dizaine d’années s’est estompée progressivement au point de totalement disparaître. La rencontre en ligne est, aujourd’hui, non seulement admise par une très grande partie de la population mais elle est même devenue extrêmement populaire au point que 40% des français se disent prêts à y faire appel (étude IFOP réalisée en 2012 : Les français et les sites de rencontre). Et ceci se vérifie dans les actes car, en 2012, 24% des français se sont inscrits sur au moins un site de rencontre (contre 20% en 2010 et 11% en 2006).

La fréquentation des sites de rencontres

On compte aujourd’hui près d’un célibataire sur cinq (19%) qui recourt à la rencontre en ligne pour créer des liens, qu’il s’agisse de relations amoureuses, amicales ou sexuelles.

Les femmes, de moins en moins réticentes

Bien qu’elles soient moins nombreuses que les hommes à envisager de recourir aux sites de rencontres (33% contre 47% soit une femme sur trois contre un homme sur deux), le nombre de femmes membres d’un site de rencontre se rapproche en revanche de celui du nombre d’hommes (6% de femmes contre 7% d’hommes).

Des célibataires mais aussi des personnes en couple

Si les célibataires restent (heureusement !) très largement majoritaires sur ce type de sites, on trouve tout de même une proportion non négligeable de personnes en couple s’y inscrivant. Ces personnes recherchent principalement des relations adultères mais il arrive également que des couples s’inscrivent sur un site de rencontres d’un commun accord pour y trouver d’autres couples ou bien une tierce personne afin de pimenter leur sexualité (on parle alors généralement de rencontres libertines ou échangistes).

Des taux de réussite mitigés

Bien que ces sites soient à l’origine de vraies rencontres, les taux de réussite de leurs membres sont encore mitigés avec seulement 1 membre sur 2 qui parvient à faire une rencontre réelle, amoureuse ou sans lendemain (53%). Les 47% des membres qui n’y sont pas parvenus n’ont pas réussi à décrocher de rendez-vous IRL (“In Real Life” que l’on peut traduire en français par “dans la vraie vie”).

Néanmoins, parmi les personnes qui ont réussi à faire des rencontres, deux tiers d’entre elles disent avoir vécu une véritable histoire d’amour (66%), 42% ont vécu sous le même toit qu’une personne rencontrée par ce biais et 13% se sont mariées.

Le nombre de relations issues de la rencontre en ligne est donc loin d’être négligeable aujourd’hui et ce phénomène devrait vraisemblablement continuer à s’accentuer.